UNE OEUVRE I UNE HISTOIRE > BEATRICE CASADESUS

lundi 10 juillet 2017

UNE OEUVRE I UNE HISTOIRE > BEATRICE CASADESUS

Une œuvre, une histoire…

Avec la série Infinito, créée dans les années 2008, Béatrice Casadesus rendait hommage à Monet ou Seurat, ses maîtres impressionnistes, sans oublier da Vinci et son sfumato.

Aujourd’hui, c’est William Turner, le peintre de la lumière, qui inspire l’artiste dans une sorte de réciprocité et de synchronie.

La lumière, paradigme de Turner, est aussi l’organisatrice de l’œuvre de Casadesus. Elle transperce la trame de la matière tout en jouant une petite musique hivernale ou solaire sur fond bleu turquoise, bleu nuit et or. Cette lumière donne à l’œuvre de Casadesus une couleur indistincte et lactée aux nuances confondues.

Dans cette série « Pluies d’or », Béatrice Casadesus cherche ce moment si particulier où le soleil rencontre la mer, lorsque la lumière brille entre les larmes de pluie avec ce fondu enchainé des couleurs les unes dans les autres, du glacis bleuté à l’or diapré.

« Je suis un peintre de l’abstraction. Si ce titre « Pluies d’or » évoque bien naturellement le mythe de Danaé, c’est l’interprétation picturale qui m’intéresse plutôt que la signification littérale de l’histoire ». Béatrice Casadesus