Œuvres
Biographie

Dans un entretien récent pour les archives de l’école des Beaux Arts de Paris, Béatrice Casadesus revient sur son parcours dans cette institution où elle a été élève puis professeur. Admise au début des années 1960 au concours d’entrée en peinture, c’est en sculpture qu’elle poursuit ses études. Ce qui l’amènera à côtoyer des architectes et, par la suite, à réaliser de nombreuses commandes publiques dont ‘’Le grand livre des pas’’ qui se déploie sur les quatre niveaux de l’escalier principal de l ‘École de danse de l’Opéra construite par Christian de Portzamparc.

 

Au milieu des années 1970 elle revient à la peinture par la redécouverte de l’oeuvre de Georges Seurat. Sa peinture s’atomise, dissout sujet, forme, lumière et couleurs dans une subtile abstraction sensible où l’espace semble en perpétuelle vibration. Le grand format favorisant l’immersion du spectateur dans la peinture et la sensation d’infini.

 

Ce lent travail de décantation s’accompagne du rapport que Béatrice Casadesus entretient avec la poésie : collaborations avec des poètes comme Michel Deguy, Maurice Benhamou, Anne de Staël - entre autres - et on se souvient du titre ‘’ Infinito’’ d’une de ses précédentes expositions en référence à Leopardi.

 

L’art de Béatrice Casadesus est redevable des oeuvres de la Renaissance Italienne comme de l’art extrême oriental révélé par ses voyages en Asie. La musique imprègne aussi son oeuvre.

 

En quête d’une peinture « qui n’inquiète ni ne trouble » Béatrice Casadesus revendique dès les années 2000 de peindre contre l’horreur du monde. La quiétude et l’épanouissement visuel qui émanent de ces œuvres se retrouvent chez certains grands maîtres de la peinture tels que Turner, Monet, Rothko. Ces peintres, au terme de leur carrière, ne cherchent pas à prouver ou démontrer, mais entrent dans un dialogue exclusif avec la peinture qui ne doit rien au reste du monde. Une peinture profonde et apaisante, née d’une technique particulière de l’empreinte et de la projection de couleurs sur la surface  inventée par l’artiste. 

Vidéo
Expositions
Actualités
Foires
Bibliographie

Damien Aubel Transfuge Février 2022

Emma Noyant Art Absolument Janvier-Février 2022

Anne de Staël  Catalogue exposition Aurores galerie Dutko  2022

Scarlett Reliquet /B.Casadesus entretien Etre à l'oeuvre2019/2022 Ed. Aware

Myriam Boutoule Connaissance des arts Janvier 2018  

Sébastien Gokalp Monographie  Ed. Ides et Calendes 2017

Emma Christon-Miller The Financial Times Magazine 2017

Scarlett Reliquet dictionnaire des femmes créatrices 2015

M.Benhamou, E.Guibert, P.Lerat catalogue Dévoilements Ed. S. Domini 2014

M. Briat-Philippe  Danaé Revue des musées de France 2014

P.Luez  Un regard sur l'infini  exposition Port- Royal- des- champs 2012

J.-F. Lyotard Textes dispersés H. Parret Ed. Université Leuven 2012

L. Harambourg B.Casadesus Infinis La Gazette de Drouot 2012

B.Casadesus Le Livre pauvre, D. Leuwers E. Gallimard 2009

F. Dubois La Artista B.Casadesus muestra su aventura artistica El Mundo2002

Francis Marmande Le regard au Point Portrait Le Monde 2002

C.Firmin-Didot Télérama hors série /Monet B.Casadesus et les Nymphéas1999

Lucy Stringer B. International version Anglaise Chine 1996

P. LorauxM. Benhamou B. Casadesus entretien croisé in Rue Descartes 1991

Anne Dagbert Art Press B. Casadesus musée de Dunkerque 1991

 Jean-Michel Rey entretien exposition centre culturel de Malakoff 1989

 Mona Thomas Portrait de Béatrice Casadesus Beaux Arts Magazine 1986

 Geneviève Bréerette Un mur de Béatrice Casadesus Le monde 1981

 Jean-Luc daval Annuel d'art Edition Skira 1978

 Marc le Bot La quinzaine littéraire 1978

 Gilles Plazy Le Quotidien de Paris  1978

 Julia Kristeva Point de Mire catalogue exposition galerie C 1978

 Pierre Cabanne Beatrice Casadesus Point par point Le Matin de Paris 1978

 Michel Cournot La Poudre du Temps Le Nouvel observateur 1977