Guy Leclercq: Silence Opaque

24 Novembre 2020 - 30 Janvier 2021 Bonaparte
Présentation

La Galerie Dutko à la plaisir d’annoncer Silence Opaque, la seconde exposition personnelle de Guy Leclercq avec la galerie. A cette occasion, nous présenterons 18 œuvres réalisées au cours de ces 2 dernières années, présentées pour la première fois en France. L’exposition se déroulera du 18 novembre 2020 au 9 janvier 2021 à la Galerie Dutko l Bonaparte.

 

Guy Leclercq, né à Opbrakel en 1940, a opté depuis le début des années 80 pour le langage de la géométrie comme vocabulaire pictural. Une géométrie épurée, portée par une technique remarquablement maitrisée. A la démonstration technique virtuose, le peintre choisi l’élégance de la subtilité, mais le geste est d’une technicité implacable. 

 

La toile, préparée selon des techniques anciennes, est enduite d’une sous-couche de caséine. Les couleurs naissent de pigments rares, et si palette semble restreinte au noir, brun, gris et blanc, mille nuances composent ses œuvres. Noir de vigne, triple noir, noir carbone, romain, noir momie, etc.. Le peintre va jusqu’à à retravailler la couche picturale en la grattant, frottant, créant des effets de texture d’une grande richesse, de sorte qu’il s’en dégage comme une impression de collage qui n’est pas sans évoquer certaines œuvres de Braque ou de Picasso.

 

Son vocabulaire géométrique n’est jamais plat ni simpliste. Les plans se superposent, se croisent, se coupent et recoupent, se confondent dans une variété d’effets de reliefs saisissant. Effet de bas-relief presque, accentué par la position centrale des « structures » géométriques dans les compositions, se démarquant ainsi par leur volumétrie de la toile de fond. 

 

Ses œuvres ne se dévoilent qu’aux yeux attentifs et aux esprits patients, et les mystères de leurs compostions réclament du temps. Un temps d’écoute - pourrait-on dire – nécessaire, pour en percer toutes les exigences, toutes les nuances et toutes les suggestions. 

 

Il y a toujours quelque chose à découvrir dans la peinture de Guy Leclercq. Ici une ombre éthérée toute en demi-teinte, là un léger dégradé dans l’angle d’une courbe, un changement imperceptible de texture, etc.. L’abstraction lui permet de donner forme à la subtilité et de peindre le silence. Un silence opaque, mais un silence sonore aux mélodies rigoureuses et délicates. 

 

 

Œuvres