Œuvres
Biographie

Depuis le tout début des années 1990, Philippe Gronon développe un travail photographique dont le point de départ est la définition la plus simple – et historique – de la photographie elle-même ; c’est en restant au plus près de ce constat-là et de son exigence de réalisme que l’artiste a composé au fil des années plusieurs séries d’images dont bon nombre sont aujourd’hui encore régulièrement complétées.

 

Chez Gronon, cette définition première de la technique photographique se traduit par un protocole de production bien réglé : la quasi-totalité des objets photographiés (coffres-forts, tableaux de cotation, écritoires, pierres lithographiques, amplis, tableaux électriques, versos de peintures…) le sont à l’échelle 1 si bien que le spectateur a devant lui le motif choisi dans sa vérité la plus frontale et criante. Utilisant la photographie à la chambre qui permet d’obtenir des images d’une grande qualité et d’un grand format, l’objet photographié est bien souvent découpé c’est-à-dire détouré se donnant à voir tel quel, de face et sans encadrement. L’image est alors l’exact portrait du sujet mais aplati, sans profondeur.

 

Á côté de ces images d’objets, l’artiste a aussi photographié pour en faire des séries des tas de fumier et des châteaux de sable, lesquels ne sont pas reproduits à l’échelle 1 mais dans des formats plus réduits que ceux du point source. L’absence de présence humaine est également à noter, le monde de l’artiste étant fait d’objets produits par la main de l’homme, ou d’activités assumées par ce dernier. La photo devient un relevé aussi chirurgical et direct que possible des choses, de leur picturalité, ce qui fait toute la singularité de cet oeuvre et des images qui le composent, lesquelles sont bien souvent d’authentiques tableaux. Travail à la logique implacable et impeccable, travail retenu, l’art de Philippe Gronon montre somptueusement qu’il ne peut y avoir de réalité telle quelle, de réalité absolue, et que c’est en travaillant au plus près de la distance (infime et intime) entre ce qui est visible et ce qui est photographié, c’est-à-dire enregistré, entre l’objet dans la réalité et l’objet de la photographie, que l’artiste invente un objet capable d’emprisonner en lui, de retenir, quelque chose comme un coefficient d’art.

Expositions
Bibliographie

Hubert Besacier, « La peinture mise à nu par le photographe », in cat. Versos, Philippe Gronon, Dijon,
Galerie Barnoud / Les Presses du Réel, 2016

Connected, Bruxelles, Bruxelles - Musées - Expositions, 2016, pp. 48-49,68

Recto Verso, Milan, Progretto Prada Arte, 2015, pp.9,11-12

Franck Bordas. Un parcours imprimé, La Louvière, Centre de la gravure et de l'image imprimée,
2014, pp.100-101, 104-105, et couverture

Vergne Jean-Charles, « Point Aveugle », in cat. L'Oeil Photographique, Clermont- Ferrand / Paris,
Frac Auvergne / Cnap, 2014, pp. 84-87

Piguet Philippe, « Philippe Gronon », in cat. Pièces Montrées. Frac Alsace, 30 ans de collection,
Sélestat / Strasbourg / Saint-Louis, Frac Alsace / Musée de la ville de Strasbourg / Fondation Ferney-Branca,
2013, P.111

Morsillo Sandrine, «Le tableau effacé », in L'Ecole dans l'art, Paris, L'Harmattan, 2012, pp. 29-31

Bajac Quentin, « Un terrain de jeu pour le monde entier », in cat. L'art contemporain et la cöte d'azur.
Une territoire pour l'expérimentation 1951-2011, Dijon, Les presses du réel, 2011, pp. 262-270

Felley Jean-Paul & Kaesser Olivier (dir.), Ecchoes, Paris, Centre culturel Suisse, 2011, p. 14

Hambourg Kennedy Marla (éd.), New York A photographer's City, New York, Rizzoli, 2011, pp. 140-141

Couturier Elisabeth, Photographie contemporaine mode d'empoi, 2011, Paris, Flammarion, P.50

Chavanne Blandine, « Philippe Gronon », in cat. Inquiétantes étrangetés, Paris / Nantes,
ArtLys / Musée des beaux arts de Nantes, 20111, p.15

Perret Catherine, « Détournement de fonds. L’œuvre photographique de Philippe Gronon »,
in cat. Philippe Gronon. L'objet de la photographie, Mamco, Genève 2010, pp. 9-17.
Lire l'article...

de Chassey Éric, « Versos », in cat. Philippe Gronon. L'objet de la photographie,
Mamco, Genève 2010, pp. 169-177.
Lire l'article...

Davila Thierry, « 4ème de couverture », in cat. Philippe Gronon. L'objet de la photographie,
Mamco, Genève 2010
Lire l'article...

Desmet Nathalie, « Entretien avec Philippe Gronon", in Valeur(s) de l'art contemporain, Marges, n°11,
Presses Universitaires de Vincennes, 2010, pp. 136-146

Michel Poivert, « La Photographie contemporaine », Paris, Flammarion, 2010, pp. 66-68
Lire l'article...

Francblin Catherine, « L’autre vie des tableaux », in cat. Ce qui demeure est le futur.
Collection moderne et contemporaine du Musée de Picardie, Amiens, Musée de Picardie, 2009,
pp. 104-107
Lire l'article...

« Photographies. La collection du Centre Pompidou », Paris / Göttingen, / Centre Pompidou / Steidl,
2007, p.443

de Chassey Éric, « Ici pas là », in cat. La Force de l’Art 1. Le Catalogue, Paris, RMN & CNP, 2007,
pp. 630-631

Piguet Philippe, « Philippe Gronon », in cat. Frac Alsace. Catalogue des acquisitions 2003-2007,
2009, pp. 82-83

15 ans de création artistique en France, Istanbul, Musée de Pera, 2006, P.38 et couverture

de Chassey Éric, « Surfaces », in Platitudes. Une histoire de la photographie plate, Paris, Gallimard, 2006
pp. 192-204
Lire l'article...

Lacloche Francis et Bajac Quentin, « Les peintres de la vie moderne », in cat. Donation-Collection
photographique de la Caisse des dépôts, Paris, Centre Pompidou, 2006, p. 18

D'une image qui ne serait pas du semblant.
La photographie écrite 1950-2005, Paris, Maison européennne de la photographie / Passage de Retz,
2004, pp. 186-189

Besacier Hubert, « Philippe Gronon », in cat. « Les Horizons du paysage »,
Bourges / Dijon, Maison de la culture de Bourges / École nationale d’art de Dijon, 2003, pp. 60-63
Lire l'article...

Huitorel Jean Marc, « Philippe Gronon », in cat. La collection du Frac des Pays de la Loire, Carquefou,
Frac des Pays de la Loire, 2002, pp. 56, 168, 169

Piguet Philippe, « Éloge du photographique », in cat. Ateliers 1997-2002, Paris,
Centre national de la photographie, 2002, pp. 18-19

Durand Régis, « Traces marques » in Le Regard pensif. Lieux et objets de la photographie,
Paris, La Différence, 2002, pp.172-173

Durand Régis, « Philippe Gronon », in cat. Philippe Gronon, Carquefou / Montbéliard / Besançon,
Frac des Pays de la Loire / Centre régional d’art contemporain de Montbéliard / Frac Franche-Comté, 2001
repris dans Le Regard pensif, Paris, la Différence, 2002
Lire l'article...

Collection 1989-1999, Frac Provence-Alpes-Côte d’azur, Marseille / Arles,
Frac PACA / Actes Sud, 2000, pp. 172-173

Durez Anne, « Une histoire de circonstances », Rennes, Le Triangle, 1998, pp. 22-23

Philippe Gronon, « La Vierge à la Grotte », in cat. 1 minutescénario - le printemps de Cahors, Arles,
Actes Sud, 1997, pp.42-43

Mézil Eric, « Tel est pris qui croyait prendre », in cat. Villa(s) 6, Academie di Francia a Roma,
Villa Medici, 1995, p.43
Lire l'article...

Mavridorakis Valérie, « La stratégie des plans », in cat. Villa(s) 6, Academie di Francia a Roma,
Villa Medici, 1995, p.6

Réol Jean-Marc, « Être objectif », in cat. Philippe Gronon. Hommage à Pierre Puget, Nice, Villa Arson, 1994
Lire l'article...

Photographie d’une collection, Caisse des dépôts et consignations, Paris, Hazan 1993

Sans Jérôme, in cat. Atelier 92, Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 1992

Germinations VI, Aix-la-Chapelle, 1991, pp. 84-87

Les Couleurs de l’argent, Paris, Musée de la Poste, 1991

Sans Jérôme, « Le Non-miroir », in cat. Philippe Gronon, Nice / La Seyne-sur-Mer,
Villa Arson / La Tête d’obsidienne, 1991